Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 15:50

Avant même d'avoir ouvert le journal Radio-REF de Février ,

c'est par Twitter et le travail fourni de F8BXI que j'ai découvert

cet article de Jean-Luc F4GSC, de l'ARALA (44).

.

.

.

.

.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Considérant déjà Jean-Luc F4GSC comme un guerrier du futur,

avec ses cours sur ARDUINO, sur la CEM,

j'ai donc dévoré son article,

sachant qu'il est, de par ses activités, assez bien placé pour savoir

comment fonctionne le "jeune de 2017" (enseignement).

.

Jean-Luc nous dit :

"nous ne ferions pas mieux tout d'abord de nous intéresser en curieux à ce qu'ils font."

.

Même si je ne suis plus jeune depuis hier :

(

pour que tout le monde suive : le radiologue m'a annoncé hier, de but en blanc, à froid, que j'avais de l'arthrose, ...

ils ne se rendent pas compte ces doc's, ... bref .. j'ai beaucoup pleuré,

et aujourd'hui ça y est c'est fait, j'ai accusé le coup, je me suis fait à mon nouveau statut :

je suis vieille

).

.

Donc revenons au sujet :

même si je ne suis plus jeune, je confirme,

car c'est aussi ce qui m'a manqué quand je suis arrivée dans le domaine :

Venant de l'informatique, j'ai eu le sentiment, alors que je m'attendais à voir l'ordinateur utilisé dans la réception radio, de trouver certains OMs qui malgré leur grande sympathie, étaient restés coincés sur l'ère du transistor, et me demandaient de repartir en arrière en quelque sorte, pour acquérir des notions qui me paraissaient révolues, alors que pour moi, novice, la radio était l'outil du futur, mais pas comme ça.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

.

.

J'ai évidemment trouvé très intéressant de découvrir ce monde des années 70, et me suis régalée des explications et du temps que m'ont consacrés tous ces OMs, et suis persuadée que toutes les informations sont une aide supplémentaire pour appréhender l'avenir de la radio, mais je comprends tout à fait le point de vue de nos jeunes : faire avec les merveilleux moyens que nous avons en 2017, pour avancer, plutôt que de réinventer la poudre à chaque instant.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Evidemment, grande amatrice des reproductions d'expériences originelles (ligne de Lecher, cohéreur de Branly, etc...) , j'aurais de toutes façons fait un détour vers le passé, par goût personnel. Et j'avoue m'être "éclatée" à jouer les professeurs Tournesol :)

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Mais un jeune, désormais, à qui l'on greffe un smartphone à la naissance, est tout de même beaucoup moins impressionné que nous de savoir qu'une onde est passé de son téléphone au relais du coin, puisque ça a toujours été comme ça pour lui. Désormais, on ne se demande plus pourquoi, on vit avec, et on veut utiliser à 100%. D'où l'intérêt du numérique, comme le dit Jean-Luc.

.

Il est intéressant du coup de se poser la question : que voit vraiment un jeune lorsqu'il entre pour la première fois dans un radio-club, par rapport à ce qu'il attend?

 

Ce serait chouette si les Radio-clubs ressemblaient plus à des coquepites de navette spatiale ou d'avion supersonique, plutôt qu'à des musées de postes à lampes, jaunis et mal éclairés,

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Mais cela évolue  , quelques coups de peinture, quelques ajouts de pc, une mise en valeur de la station et des postes actuels, a heureusement déjà permis à certains clubs de donner une nouvelle image du club aux nouveaux arrivants.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

C'est tout de même plus sympathique de voir des OMs qui s'affairent autour du fer à souder, qui trafiquent, qui entrent et sortent de la salle, plutôt que juste une série de tables et des OMs autour qui discutent autour d'un café.

même si la dernière option n'est pas à éliminer car fait partie des trucs sympas aussi, mais pas que ça, un jeune vient pour voir, toucher de la techno, incroyable de trouver des radio-club qui n'ont pas internet par exemple, comment un jeune peut-être se reconnaître?

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

.

.

J'ai eu l'occasion de voir un jeune arriver et s'accrocher, dans un radio-club, et ai eu l'occasion d'avoir les retours autant du côté des anciens que du nouveau.

Heureusement que la passion de ce jeune lui a donné beaucoup de patience!!!

En très peu de temps, il a obtenu la License F4.

Etonnés, certains OM ont déduit de cette rapidité un sens du  "bachotage" plutôt qu'une réelle capacité.

Pourtant rapidement, il a acquis des connaissances largement supérieures à celles de la majorité des OMs du club,

notamment,

et ceci concorde à 100% avec l'article de Jean-Luc ,

en radio numérique.

.

Ce jeune, d'un tempérament autonome, a su  attendre, apprendre par lui-même sur internet, mais combien de jeunes seront passé et n'auront pas réussi à "s'accrocher".

.

Encore une fois, cela correspond complètement à ce que dit Jean-Luc dans son article :

"Alors sont-ils moins scientifiques que nous ? Je ne crois pas, car en parallèle de cela, ils développent d’autres compétences, mais pas celles que nous avons apprises. "

Dans les cours : "ils n’approfondissent pas" - "Cette culture générale de l’électronique et de l’électromagnétisme s’enfonce dans le passé"

.

.

.

"Tout cela ressort aussi d’une politique où, du point de vue économique, l’innovation passe par le numérique et par les développements collaboratifs. " - "tester les concepts et la réaction du marché rapidement pour décider de partir en production. C’est l’esprit des concepts comme Arduino et Raspberry. "

.

.

Issue du monde  l'informatique , j'avoue ne pas être déroutée par les pratiques actuelles décrites par Jean-Luc :

" culture « d’assemblage » " ( " cartes électroniques et des librairies logicielles")

1- "recherches sur Internet pour trouver des librairies"

2- " recherche au travers des différents forums" pour adapter les librairies au besoin.

"Honnêtement, je ne sais qui a vraiment besoin d'aide aujourd'hui, eux ou nous ? "

.

.

il faut être réaliste :

plus l'on avance, plus de découvertes ont été faites, si l'on devait entrer dans le détail de chacune, on n'avancerait plus. On forme désormais les jeunes à utiliser le savoir, à échanger, à travailler en groupe. Il faudrait peut-être réfléchir profondément à cela, le radioamateur de demain, par où passe l'info dans les RC ? pourquoi y a-t-il si rarement des forums, groups de news, et moyens numériques de communication EN GROUPE comme dans certains loisirs.

.

Le jeune va au RC une fois par semaine pour voir un "musée jaunâtre" et des OMS rêvant de transistors, et le reste du temps il ne reçoit pas d'infos, ou presque,

et de toutes façons dans un seul sens.

Le radio-club devrait pouvoir exister toute la semaine en tant que "radio-club virtuel" quelque part sur le net, comme dans les activités actuelles des jeunes. Ils sont accros à leurs portables, via SMS et autres applis, profitons-en pour être omniprésents et leur prouver que nous sommes connectés! Comparons avec leurs centres d'intérêts, et récupérons les bons côtés.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

A ce sujet, j'avais trouvé que SocialHams était une très bonne idée : créer une sorte de réseau social de la radio, quelque chose de ludique, mais en même temps formateur, un foisonnement d'information, où les jeunes ne s'ennuieraient pas en faisant de la radio. A creuser.

.

Après, il faudrait que les lois Françaises et internationales évoluent un peu plus vite : que l'on puisse relier un peu plus facilement les réseaux radio à internet par exemple.

.

Il ne faut pas chercher pourquoi le DMR, Brandmeister, et Compagnie, ont un succès fou aujourd'hui : c'est exactement ce que cherchent les jeunes : l'interconnexion des réseaux, l'information rapide et omniprésente, du condensé, dispo 24h sur 24h, et non plus juste un après midi dans  une salle sombre sans internet.

.

Même constat de Jean-Luc : les projets qui fonctionne en ce moment :

.

" GNU radio ou encore les projets de SDR " - " C’est une autre façon de vivre le radio amateurisme. " -  "et c’est heureux qu’ils se revendiquent « radioamateurs ». "

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Dans cet article, je semble un peu dure avec le monde des radioamateurs que j'adore,

ce n'est vraiment pas pour pénaliser ce domaine, mais plutôt pour dire :

"Tout peut être à notre avantage, nous avons un super sujet d'avenir dans les mains : les ondes -->  lançons-nous, prenons le train en marche, utilisons les méthodes des jeunes pour communiquer, c'est la seule façon que ce loisir perdure, et pour cela il faut révolutionner la notion de Radio-Club"

(... la révolution vaincra ... hi:D)

.

Bref l'objectif était avant tout de confirmer les dires de Jean-Luc F4GSC dans son article dans Radio-REF de Février 2017 !

.

.

voici le lien vers l'article de F8BXI, avec l'article de F4GSC :

http://radiobxi.org/blog/?p=3710

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by F4GBV - dans divers
commenter cet article

commentaires

F6ITU 15/02/2017 17:59

OUI à tous deux, bien que parfois ma vision soit encore plus radicale. On signe ou ?
88, 73
Marc

F4GSC 09/02/2017 13:34

Merci Isabelle pour tes retours et tes commentaires.
88 QRO
Jean-Luc

f4gbv 08/02/2017 11:27

un commentaire masqué : l'auteur (un certain "Bob" du 86) n'a pas indiqué clairement ses coordonnées (CALL, Réf SWL, ou Nom+Prénom+Ville).
Isabelle :)

Profil

  • F4GBV

Recherche

--> f4gbv.free.fr

du blog ...vers le site ( de f4gbv)

M2K2 

( suivi en direct des radiosondes lancées par MétéoFrance à Brest.)    

anémomètre & arduino

L'anémomètre "idéal" pour ceux qui ne veulent pas monter trop souvent sur le pylône :)

Pas d'entretien, car technologie ultra-son, robuste et super-compatible.

on peut par exemple le gérer depuis un arduino via le protocole NMEA.

http://www.lcjcapteurs.com/product/cv7-v/    

lcj_anemometre.jpg

 

propag

 

http://www.hamqsl.com/solar101vhfpic.php

Catégories

tr_eiffel.jpg Diplôme  YLs de FRANCE   

 

plus d'infos sur :

http://www.ref-union.net/yls/fr/diplome-yl-france-2014

Liens